1987 – 2017 : Malte Liban fête cette année ses trente ans, trente ans au service des pauvres et des malades dans un Liban déchiré par la guerre et les bouleversements régionaux. Trente ans qui n’ont pas marqué le début d’un engagement mais la volonté d’accroitre les moyens d’une action d’envergure entamée sept ans auparavant avec l’arrivée à Beyrouth du prince et de la princesse de Lobkowicz. Certains d’entre vous, qui nous soutiennent depuis longtemps, s’en souviennent et ils savent combien leur aide a soulagé de misère.

Sur le terrain, le flambeau a été repris par l’Association libanaise des Chevaliers de Malte qui supervise le bon fonctionnement des centres médico-sociaux créés par le Prince et la Princesse de Lobkowicz. Pendant ce temps, à partir de Paris, Malte Liban s’emploie à mobiliser les bonnes volontés pour financer leurs activités et leurs projets. Ceux-ci ne cessent de prendre de l’ampleur, en raison notamment de nouveaux drames régionaux, comme la guerre de Syrie qui a imposé au Liban voisin la présence de 1.500.000 réfugiés !

Aujourd’hui encore, comme il y a trente ans, la princesse est toujours au Liban pour visiter les centres, s’informer de leurs besoins, témoigner de leur quotidien de labeur, de dévouement et de charité. Elle vous en rend compte régulièrement dans son bulletin que vient compléter ce site.

Elle connaît votre fidélité et compte sur vous : elle a construit une œuvre qui se veut durable, sans avoir, pour autant, la possibilité de prévoir ses ressources d’une année sur l’autre. La Providence ne l’a jamais abandonnée. Pour ce trentième anniversaire, soyez son instrument …

Notre priorité : satisfaire une demande croissante en médicaments et cela coûte cher ! Les besoins les plus pressants concernent les maladies chroniques : cardiologie, diabète et cholestérol.

La demande en antibiotiques est également importante ainsi que les médicaments de la petite enfance.

40 000 euros nous permettraient de faire la jointure avec le début de l’année 2018.